La bonne technique pour percer le bois sans l’effriter

Nul n’est besoin d’être un bricoleur professionnel pour fabriquer des petits meubles en bois. Avec un peu de savoir faire, de bons outils et de la méthode, on peut très bien faire soi-même des étagères de rangement, une petite table de jardin ou restaurer un meuble abîmé. La satisfaction sera au rendez-vous, soyez-en certain.  Cependant, il n’est pas toujours facile de percer un trou dans une planche. Il faut trouver la bonne technique et aussi utiliser les outils adéquats pour ne pas l’abîmer. Voyons pourquoi et comment s’y prendre.

Pourquoi ma planche s’abîme-t-elle à chaque fois que j’essaie de la trouer ?

Lorsqu’on cisaille le bois, on constate qu’il est constitué de fibres assemblées dans le même sens pour former un ensemble homogène et résistant. Toutefois, sous une forte pression répétée, comme par exemple les coups d’une hache, ces fibres se séparent et peuvent être facilement déchirées ou coupées. C’est la raison pour laquelle, lorsqu’on coupe du bois, il faut toujours frapper au même endroit pour désolidariser les fibres, qui deviennent alors plus faciles à briser. C’est aussi ce qui se passe lorsqu’on perce une planche, surtout si cette dernière est assez mince. La pression exercée par la perceuse finit par engendrer la séparation des fibres et la planche se casse ou s’effrite : le trou est raté, et la planche gâchée. Toutefois, on peut percer le bois sans le déchirer, il suffit d’appliquer la bonne technique.

Quels outils utiliser pour percer le bois ?

Assurez-vous d’avoir les bons outils adéquats, à savoir :

–              Une perceuse électrique et un foret à bois. De préférence, choisissez une mèche hélicoïdale, qui permet un perçage rapide grâce à ses traceurs latéraux et sa pointe centrale aiguisée. Au cas où vous n’en trouverez pas, utilisez des mèches plates, moins chères.

–              D’une cale à bois et des serres joints

–              Du papier de verre fin ou du papier abrasif.

Par précaution, portez un masque de protection et des lunettes de travail, qui vous protègeront des projections de poussières de bois. Et des gants de travail pour éviter de vous blesser par inadvertance.

Comment procéder sans faille pour percer le bois ?

Travaillez sur un établi bien fixé et dont la surface est bien plane. A l’aide d’un mètre à ruban et d’un crayon, marquez l’endroit exact du trou. Déposez une cale en bois sous la planche à percer, puis immobilisez et stabilisez l’ensemble avec des serre-joints. Choisissez la vitesse médiane de la perceuse, ni trop forte ni trop faible, puis fixez la mèche sur la perceuse. Vérifiez que la pointe de la mèche est bien aiguisée, si non, il faut impérativement la remplacer par une neuve. Placez le bout de la mèche bien à la verticale sur la marque du trou et allumez la perceuse. Commencez à percer sans bouger et sans forcer, jusqu’à ce que vous sentiez que la mèche a commencé à percer la cale en dessous. Relâchez la pression et éteignez la perceuse. Puis avec le papier abrasif ou le papier de verre fin, lustrez le trou.  Votre trou est impeccable

Utiles à savoir :

Pour visser, il faut une mèche de diamètre légèrement inférieur à celui de la vis.

Pour un boulon, le diamètre de la mèche doit être légèrement supérieur à celui du boulon.

Pour une cheville, le diamètre de la mèche et de la cheville en bois doivent être exactement de même dimension.