Panneaux photovoltaïques, une source d’électricité appréciable

L’électricité est la source d’énergie la plus utilisée. Et quand il faut chauffer la maison, en hiver, la facture s’avère salée et pèse vraiment lourd sur le budget du ménage. Pour y remédier et réduire ladite facture de presque 45%, on peut choisir d’installer des panneaux solaires ou photovoltaïques sur le toit de la maison. Un investissement assez coûteux, mais qui est subventionnée partiellement par l’Etat.

L’utilité des panneaux photovoltaïques

Il est de plus en plus fréquent de voir des panneaux photo voltaïques sur les toits des maisons. Ce ne sont pas des ornements mais des outils utilisés pour capter les rayons du soleil, durant le jour, les transformer en électricité pour une autoconsommation dans la maison. Dans l’hémisphère nord, et donc en France, la capture des rayons de soleil est optimale au sud. C’est pourquoi, on choisit de poser les panneaux sur le versant sud de la toiture pour jouir de l’ensoleillement au maximum. Mais, parfois l’orientation de la maison ou son architecture ne le permet. Pas grave, ils capteront toujours les rayons du soleil, car ils sont sur les toits ! Quoiqu’il en soit, il faut veiller à les incliner de 30 -35° au moins. Ce qui signifie que plus les toits sont inclinés plus les rayons solaires sont mieux captés.

L’installation des panneaux photovoltaïques constitue un investissement assez conséquent, mais cela en vaut vraiment la peine. On peut les poser sur presque tous les types de toit, sauf sur un toit végétalisé, en chaume, en tuiles de goudron ou compose de zinc et de shingle. C’est la surimposition qu’on fait si la maison a déjà un toit. Si au moment de construire votre maison, vous choisissez d’en installer, vous économiserez sur le budget toiture, car ils peuvent être installés en intégration au bâti. Evidemment, mieux vaut avoir l’avis d’expert pour leur installation.

Les avantages offerts par l’utilisation des panneaux photovoltaïques

Un panneau photovoltaïque est composé de cellules de silicium qui captent l’énergie solaire pour la transformer en courant continu. Ce dernier est ensuite transformé en courant alternatif qu’on utilise dans la maison en autoconsommation. A certains moments de la journée, le courant est produit en surplus, qu’on peut stocker dans une batterie, à utiliser ultérieurement ou à revendre à EDF OA (EDF Obligation d’Achat), au tarif de 0,10 euro pour 1kWh. On injecte ce surplus sur le réseau de l’EDF, à certaines heures de la journée où la consommation en électricité est la plus basse (vers 14H par exemple). Une source de revenus supplémentaires non négligeable.

L’Etat incite l’autoconsommation via les panneaux photovoltaïques en proposant de l’aide à ceux qui y ont recours, qu’ils soient particuliers ou professionnels.  Une aide déclinante qui va de 390 à 90 euro par kWc, selon la puissance de l’installation photovoltaïque. Concrètement, l’aide de l’Etat est de 390 euros pour une installation de 3kWc et de 90 euros pour une installation de 100 kWc. Avec l’utilisation des panneaux thermiques, on est sûr de participer à la protection de l’environnement, car l’énergie fournie est classée énergie verte.  Toutefois, il est bon de noter que si vous revendez entièrement votre énergie verte à l’EDF, vous ne pouvez pas bénéficier de la subvention de l’Etat.

La domotique peut vous faire bénéficier encore plus d’économie sur l’utilisation de votre énergie verte, grâce au système de monitoring à distance : programmation de la marche de votre lave-vaisselle, suivi en temps réel de la production de votre électricité pour injecter le surplus sur le réseau de l’EDF OA…