Quel type de cloison choisir pour séparer votre pièce en deux ?

Pour diverses raisons, vous avez besoin d’une pièce supplémentaire dans votre maison ou appartement. Au lieu d’ériger un mur, qui sera une séparation définitive, préférez installer une cloison totale ou partielle. Plus tard, vous pourrez toujours la démonter sans aucuns travaux de démolition et votre pièce retrouvera son espace original.

Une cloison en plaques de plâtre ou carreaux de plâtre

Si votre pièce est assez vaste et que de part et d’autre de la  cloison, se trouve une source de lumière suffisante pour l’éclairer, une fenêtre ou une baie vitrée par exemple, votre choix se portera sur la cloison en plaques de plâtre. Pouvant être pleins, ou creux et alvéolées ou hydrofugés pleins, les carreaux de plâtre s’emboîtent entre elles. Et vous pouvez laisser une ouverture de passage. En remplissant de laine de verre ou de laine de bois le « vide air » entre ses deux plaques, elle devient un très bon isolant acoustique et thermique. Toutefois, sa pose nécessite le recours à des professionnels.

La cloison prête à être installée

La plaque Ikebana de Placo est facile à installer, grâce à l’ossature métallique qui la soutient avec un adhésif double-face. Très décorative, vous pouvez la styliser  à votre goût parmi les 42 coloris et 18 motifs graphiques proposés. Et pas cher du tout, car le mètre carré coûte un peu moins de 30 euros. Cependant, elle ne peut pas supporter des meubles lourds, elle risque de s’effondrer facilement, l’adhésif double-face ne pouvant pas résister.

Une cloison en verre

Si votre pièce ne possède pas d’autre source de lumière que celle déjà existante, vous avez le choix entre 3 types de cloison :

•             la cloison en pavés de verre peut séparer une cuisine de la salle à manger, sans pour autant monter jusqu’au plafond, avec un rendu très esthétique. Toutefois, son installation est assez fastidieuse car chaque pavé doit être collé un par un. Assez lourde au final, il faut bien s’assurer que le sol pourrait supporter son poids, car un carreau possède 8 cm d’épaisseur.

•             La cloison en verre lisse laisse bien passer la lumière.  En double vitrage, elle offre une bonne isolation thermique. On la préfère dans la salle de bain, pour sa grande résistance à l’eau .  Mais sa pose doit être faite par un professionnel.

•             La verrière est aussi une cloison pour délimiter deux espaces. Elle possède l’énorme avantage d’être très esthétique et n’occulte aucune source de lumière. Vous pouvez la fabriquer vous-même.

La cloison en bois

C’est la cloison la plus utilisée pour sa bonne résistance aux charges lourdes et sa longue durée de vie. En tant que matériau noble, le bois procure une bonne isolation thermique et phonique. Elle peut aussi être coulissante pour escamoter votre bureau lorsque vous n’y travaillez pas.  Cependant, elle nécessite un entretien régulier avec des produits fongicides et insecticides, si vous ne voulez pas que les petites bêtes y trouvent leur confort.

La cloison en plaques alvéolaires

Légère et de dimensions standards, la cloison en plaques alvéolaires est posée sur des rails en bois. Une structure en nid d’abeille se trouve entre les deux plaques de plâtre collées entre-elles. C’est aussi une séparation qui va du sol au plafond et vous pouvez aménager une ouverture pour servir de porte de passage d’une pièce à une autre.

Quel que soit le type de cloison que vous choisirez, si vous n’êtes pas un bon bricoleur, ayez toujours recours à un professionnel pour son installation.